Actus & livres

Un petit article sur le militantisme. Parce qu’être végane, c’est plus qu’un mode de vie, c’est aussi un engagement moral et politique. J’ai participé à la première Vegan Place d’Amiens le samedi 25 octobre 2015.

Même sans militer dans la rue avec des tracts, le seul fait de faire ses courses est un acte militant. En devenant végane, on se retrouve forcément à boycotter des produits, des marques. Récemment, la sauce soja kikkoman s’est ajoutée par exemple  à ma liste de produits exclus (je n’en achetais pas, mais j’en mangeais au resto japonais).

VP enfant

Quoi qu’il en soit, j’ai choisis de m’investir également dans une association. En plus de la mobilisation VegOresto, je me suis portée volontaire à la Vegan Place à Amiens, la toute première chez nous !

Qu’est-ce une Vegan Place ?

Une Vegan Place est l’occasion pour plusieurs associations en faveur des animaux de présenter leurs actions, le mode de vie végane, la nourriture végane et L214, en plus de son stand d’informations, propose aux passants de regarder une vidéo contre un gâteau ou un hot dog pour le déjeuner (véganes bien sûr).  Au total 213 personnes ont regardé une vidéo sur la journée.

Article du Courrier Picard publié le dimanche 26 octobre

Article du Courrier Picard publié le dimanche 26 octobre

Un stand avec Frimie l’orque

dessinJ’ai proposé de créer un stand pour les enfants, notamment avec des coloriages et l’histoire de Frimie, une orque enfermée dans un parc aquatique. Cela s’est tristement révélé plus que d’actualité avec le Marineland d’Antibes qui a subit les inondations et contraint les orques à vivre dans un bassin pollué. L’orque Valentin est décédé et les dessinatrices de Frimie appellent les enfants à faire un dessin ou une lettre au président de la République pour faire libérer les orques.

Ce stand était l’occasion de sensibiliser les enfants (je ne suis pas vraiment persuadée du résultat sur ce point) et de les occuper pendant que les parents allaient regarder les vidéos, faire un tour sur les autres stands. A renfort de cookies et de sucettes (oui, nous les achetons avec des friandises, nous sommes diaboliques), la vingtaine d’enfants que nous avons reçu ont été ravis.

Ce que je retire de cette expérience…

J’avais déjà tracté une fois contre la fourrure, mais j’ai un peu du mal à aller vers les gens dans cette situation et c’est aussi parfois difficile de supporter les remarques. A la Vegan Place, l’ambiance était chaleureuse, les sourires des enfants faisaient du bien… et voir autant de stands véganes, de la nourriture végane (des gaufres liégeoises à tomber !), ça remonte le moral ! C’était un plaisir d’être avec tous ses bénévoles, souriants, malgré les éventuels soucis dans l’organisation de cette première qui a été une vraie réussite pour moi.

vp gateauCela donne l’impression d’agir un peu plus concrètement également. Ce n’est pas un grand pas, ça n’a pas sauvé d’animaux a priori, mais si nous avons sensibilisé quelques personnes, avons permis qu’elles réduisent ou arrêtent les produits animaux, c’est déjà une petite victoire.

Ma participation à la première Vegan Place à Amiens me laisse donc une impression très positive et je compte bien si possible être présente à la suivante !

 

Contactez-moi !

Pour toute question, n’hésitez pas à m’envoyer un petit message

2 Laissez un petit mot

  • Reply
    Nicolas
    30 octobre 2015 at 14 h 01 min
    Merci pour ce billet !
    • Reply
      Gwen
      30 octobre 2015 at 15 h 02 min
      De rien ! 😉

    Laisser un commentaire

    0 Partages
    Partagez
    Tweetez
    +1
    %d blogueurs aiment cette page :