Browsing Tag:

amour

Végane au quotidien

Fin mai 2017, nous nous sommes dit oui. Retour sur les étapes de notre mariage végane et autant que possible écologique. Cela vous donnera peut-être quelques astuces pour organiser le vôtre !

Deux mariés qui courent

 

Il était d’emblée inconcevable de ne pas faire un mariage végane, même pour mon mari non végane (voir mon article : Au secours, j’ai épousé un carniste !). Nous ne l’avons pas directement annoncé aux invités, même sur l’invitation. Notre mariage étant un « petit » mariage, il n’y avait que des proches pour le repas qui savaient très bien que je ne transigerais pas avec mon éthique. Quelques personnes m’ont posé la question, plus pour confirmation que par inquiétude, je pense.

Le plus dur, a été de faire en sorte que notre mariage à thématique bohème reste minimaliste et que personne n’investisse dans de la déco éphémère et génératrice de déchets. Nous avons aussi tenté de convaincre nos invités de ne pas investir dans des vêtements spécialement pour l’occasion. Nous demandions uniquement une touche de couleur, ce qui a presque été respecté par tout le monde.

Autant vous le dire tout de suite, notre mariage n’a pas été parfait et nous avons produits des déchets (il y a des points sur lesquels nous aurions pu mieux assurer). Mais je pense que nous en avons produits beaucoup moins qu’un mariage classique et j’espère que nous avons pu sensibiliser quelques personnes à notre démarche à cette occasion.

Lire la suite…

Actus & livres/ Autres livres/ Sport & bien-être

J’ai lu en quelques heures à peine Les 4 accords toltèques : la voie de la liberté personnelle de Don Miguel Ruiz et cela m’a motivé plus que jamais à changer. Comme Ghandi l’a dit avant lui : soit le changement que tu veux voir dans le monde.

Cela faisait un moment que Les 4 accords toltèques me faisait de l’œil. Des blogueuses dont j’apprécie la plume et l’éthique en ont vanté les effets positifs, comme Save The Green, Alice d’Au vert avec Lili et Emma de Planet Addict qui m’a définitivement convaincu avec son article Prendre soin de soi avec les mots. Ces dernières semaines, je suis en pleine remise en question. Cela fait un moment que je m’intéresse à la méditation, mais que je la pratique seulement épisodiquement.

4 accords tolteques

Je veux changer

J’ai fait une séance d’hypnothérapie (je vous en parle bientôt) parce que des collègues m’en parlaient beaucoup et que je suis passée de dubitative à curieuse. J’ai appris à remettre de plus en plus en question ce que je croyais savoir, ce que je pensais possible et impossible, ce qu’on m’avait appris comme étant bon ou mauvais. En bref, cette séance a, je crois, participé à une plus grande volonté de remettre tout à plat et de changer. J’ai changé en devenant végane, c’est indéniable. Mais je sais que je peux encore progresser et je vais faire de mon mieux. Je me suis excusée auprès des autres et je crois qu’il est temps que je fasse aussi la paix avec moi-même pour être mieux, pour mieux communiquer avec autrui.

J’adopte donc un nouveau code de conduite basé sur les 4 accords toltèques : que ma parole soit impeccable, quoiqu’il arrive je n’en fais pas une affaire personnelle, je ne fais pas de suppositions, je fais toujours de mon mieux.

Lire la suite…

Actus & livres

Aujourd’hui, je dédie un petit article à ma maman et à ma belle-maman qui se sont adaptées sans jugement, sans commentaire, et avec brio à mon alimentation végétale.

Il commence à y avoir pas mal de recettes sur le blog et j’en ai plusieurs en réserve parce que j’adore cuisiner. J’adore cuisinier parce que j’aime manger et bien manger. Puisque c’est le Vegan Month of Food depuis le 1er septembre, je vais continuer à vous abreuver en nourriture végane et partager des articles en lien. Le VeganMoFo est l’occasion de partager notre amour de la nourriture et de l’écriture, je ne vais pas m’en priver !

J’ai pensé qu’il était temps d’honorer ma maman et ma belle-maman qui me cuisinent de bons petits plats à chaque fois que je vais chez elles.

gateau anniversaire

Les petits plats véganes de maman

La dernière fois, Maman a préparé pour toute la famille du tofu mariné et des légumes fondants à souhait comme une ratatouille. Et en dessert une tarte aux pommes saupoudrée de cannelle. C’était excellent ! Maman a su s’adapter sans problème, même si quelques fois je dois lui fournir les ingrédients, car elle n’a pas de magasin bio près de chez elle (et donc pas de tofu soyeux, par exemple). Elle est curieuse comme moi et prête à tester de nouvelles recettes. Je retiens également son tiramisu végane spéculoos et fruits rouges pour mon anniversaire ! Je la remercie également du temps supplémentaire qu’elle passe en courses pour étudier les étiquettes (mais ça va devenir de plus en plus facile avec l’expérience).

J’étais heureuse ce jour-là que tout le monde partage le même repas et en-dehors de chez moi (où je ne cuisine pas de viande ni de produits laitiers, mais où il arrive qu’il y en ait au cours de soirée apportés par des amis). Je comprends qu’on ne veuille pas être forcé de manger du 100 % végétal, mais souvent quand j’amène un plat, tout le monde pioche un peu dedans et les échos sont positifs. J’aimerais qu’on accepte plus souvent de manger selon mon éthique, surtout à mon anniversaire en fait. Je n’aime pas l’idée de fêter ma naissance par la mort d’autres animaux, même si ce n’est pas moi qui les mange.

Tofoie gras

Les belles attentions véganes de belle-maman

Ma belle-maman me fait toujours des petits plats pour moi. De quoi rendre jaloux certains ! Elle sait même me faire un steak végétal maison (ou des boulettes à la harissa pour le couscous), des lasagnes, des pizzas… et même un fraisier végétal. Ce fraisier aussi beau que bon, réalisé pour l’anniversaire de mon chéri, était un délice qui a conquis tous les gourmands. Léger, mousseux, onctueux sur le palais, aérien, fruité… il nous a comblé les papilles sans nous alourdir l’estomac.

Belle-maman accepte même que j’amène mes tests de faux-gras, de gâteaux, tartes, mon houmous et mes graines germées… Au petit-déjeuner, j’ai du lait végétal, du pain complet, des fruits qui m’attendent. Autant de douces attentions qui me mettent de bonne humeur !

Je dois aussi remercier ma mamie (qui n’a pas Internet) qui pense toujours à moi quand elle fait des courses, mais aussi quand elle cuisine : lait végétal, galettes de riz et mélange de céréales… et surtout confitures maison viennent garnir mes placards. Je n’oublie pas non plus que papi et mamie sont mes fournisseurs officiels de rhubarbe et fruits rouges !

hobbits real passion

Une assiette pleine de vie

Je sais que j’ai beaucoup de chances de les avoir. La grande majorité de ma famille proche a très bien accepté mon changement d’alimentation (ou alors vous m’avez bien caché votre jeu !). Quelques blagues de papi, mais papi est toujours comme ça sur tous les sujets (mais il ne dit plus rien quand arrive mon gâteau à la carotte végane, il me le réclame souvent !). Évidemment, je ne me lance pas dans de grands débats à table que ce soit en famille ou avec des collègues (qui eux aussi ont dû s’adapter dans leur choix de restaurant). Ça m’arrive d’en caser un mot, surtout si on me parle de changements climatiques en mode « personne ne fait rien ». Je ne crois pas que le repas soit le moment idéal pour discuter véganisme, on est sûr d’exacerber une belle dissonance cognitive 😉

Parce que c’est finalement plus qu’un changement d’alimentation. Et c’est là bien souvent le problème de nos interlocuteurs. Ce n’est pas une allergie alimentaire, c’est un choix. Un mode de vie. Comme le dit si bien Martin Gibert dans Voir son steak comme un animal mort, « le végane fait chier ». Il bouleverse les habitudes, il remet en question l’idéologie carniste, il montre qu’on a le choix.

Et je peux vous dire que je ne regrette pas mon choix. Je me gave de houmous, falafels, burgers véganes, spaghettis bolo, méga salades avec des noix de cajou/cacahuètes/céréales/etc. (oui je ne mange pas que de la junk food), lasagnes, flammekueche, pizza, choucroute, couscous, pancakes, fondant au chocolat, cookies, smoothies tout frais… légumes, fruits, céréales, légumineuses, purées d’oléagineux…. Mon assiette est pleine de couleurs, de vie et de gourmandise ! Parce que même végane, je suis restée une grande gourmande. Je le suis peut-être même davantage, car j’ai appris à réellement aimer cuisiner et savourer le salé, ce qui n’était pas le cas avant.

Et vous savez quoi ? Je suis en pleine forme et je ne suis même pas tombée une seule fois malade (même pas de traditionnelle trachéite entre janvier et mars).