Browsing Tag:

végane

Actus & livres

Besoin d’idées de dernière minute ? Voici les cadeaux que j’ai mis sur ma liste et quelques autres coups de cœur que j’ai déjà. Des présents éthiques, souvent liés au véganisme, mais aussi de jolis objets pour mettre de la couler dans notre hiver ! Il y en aussi pour les petits budgets.

 

Noël approche tellement vite que je ne vous ai pas encore partagé d’article en lien, si ce n’est le livre de recettes Un Grand Noël Vegan. Les abonnés à la newsletter ont aussi eu droit à 3 recettes dédiées aux fêtes de fin d’année.

Cette wishlist de Noël est une vraie liste que j’ai transmise à ma famille et à ma belle-famille. Je n’ai aucun sponsor pour cet article, ce sont mes coups de cœur et des objets pour la plupart qui me seront utiles. Pas question de surconsommer et de se laisser emporter. Avant mes listes comportaient beaucoup de dvd et de livres, j’ai aujourd’hui réduit ma consommation (entre Netflix et la bibliothèque, j’ai de quoi faire).

Vous pouvez aussi découvrir mes précédents articles sur le sujet :

20 cadeaux véganes

Cadeaux DIY

Cupcakes de Noël (sans gluten)

Lire la suite…

Actus & livres/ Projets

Swanbay arrive en boutique pour début 2018. Cette jeune marque se lance avec deux liqueurs véganes et bio à base de lait d’amande et maca ou de cacao. Anthony Lassignardie, ancien étudiant en naturopathie, est derrière ce projet. Découverte en 3 questions…

liqueurs véganes Swanbay

Comment vous est venu l’idée de créer des liqueurs ?

Anthony Lassignardie : J’ai fait une école de naturopathie pendant deux ans et j’ai fait 3 voyages au Pérou où j’ai découvert le maca et les liqueurs médicinales en amazonie péruvienne. Ils font là-bas des liqueurs tonifiantes. Je voulais à la base vendre ces liqueurs, mais c’était compliqué pour le transport. Comme je m’y connaissais en plantes, j’ai essayé de créer mes propres recettes. J’ai fait des essais pendant trois ans avant d’aboutir à deux recettes : une liqueur lait d’amande et maca et une autre lait d’amande et cacao.

Etait-ce intentionnel de créer des liqueurs véganes ?

A.L. : Quand j’ai testé mes premières recettes, il n’y avait que des plantes et de l’alcool de blé bio qui est neutre en goût. Mais finalement, la meilleure était celle avec du lait. Cependant, durant mes études j’ai appris les méfaits du lait sur la santé. Pour être en cohérence avec ce que j’ai appris, j’ai opté pour du lait végétal. Je suis également content de ne pas participer à l’exploitation des animaux avec mes liqueurs.

bouteilles Swanbay

Un produit avec de l’alcool n’entre-t-il pas non plus en conflit avec vos études en naturopathie ?

A.L. : On peut consommer de l’alcool avec modération. Cela reste un plaisir de temps à autre. La liqueur est à 17°, à peine plus forte qu’un verre de vin. C’est une boisson plaisir à partager avec des amis ou en digestif. Les liqueurs médicinales d’Amazonie était finalement plus forte. Je suis plus en cohérence avec ce que j’ai appris en ayant choisi un taux d’alcool plus bas.


Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester, mais quand ce sera le cas, je vous ferais un petit retour. J’aimais bien le Bailey’s avant d’être végane, le côté crémeux de l’amande me plaira sûrement.

Jusqu’au 20 décembre, il est possible de participer au crowdfunding et de recevoir pour Noël une bouteille de liqueur. Elles sont ensuite disponible en magasins bio comme Biocoop, La Vie Claire, Naturéo et Eau Vive.

Que pensez-vous de ces liqueurs véganes ?

Boutiques/ Dans ma penderie/ Végane au quotidien

Je suis allée à la rencontre de Gaëtan et Dimitri, deux amiénois qui ont lancé leur marque de vêtement en 2016. Ils proposent t-shirts et sweats en coton bio, fabriqués en France.

sweat bleu de la  marque amiénoise Nabulio

C’est au cours d’un blog dating de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Amiens-Picardie que j’ai rencontré Gaëtan. Cette rencontre était autour de la création d’une salade végétalienne et si j’ai fini première avec mon mari, Gaëtan n’était pas loin avec la seconde place. Nous avons pu échanger au cours de la soirée, notamment sur sa jeune marque de vêtements Nabulio.

Petite interview pour présenter le travail de ce jeune entrepreneur de 22 ans et de son ami d’enfance Dimitri.

Lire la suite…

Actus & livres

Petite sélection coups de cœur d’articles et vidéos de ces dernières semaines… On y parle végéphobie/homophobie, communication, agenda effaçable, migrants, contraception, cuisine…

Cela fait un an que je ne vous ai pas proposé une sélection d’articles coups de cœur lus sur les blogs ou ailleurs sur la toile. Pourtant j’ai découvert beaucoup de choses intéressantes et variées. Je pense cependant que c’était le côté une fois par semaine qui me bloquait. Je vais garder l’appellation de cette série d’articles, mais j’en ferai quand j’aurais une belle sélection à vous partager. Qu’en pensez-vous ?

Livre Shoba itinéraire d'un réfugié

Mon coup de coeur livre : Shoba, itinéraire d’un réfugié

J’ai écrit pour le webzine Trendy-show un article sur mon dernier livre coup de coeur : Shoba, itinéraire d’un réfugié. Peut-être que naturellement je n’aurais pas acheté ce livre car je ne suis pas particulièrement friande d’autobiographie. D’une part, c’est une amie qui a travaillé sur le projet pendant des mois avec Anthonythasan Jesuthasan; d’autre part, il ne s’agissait pas de n’importe quelle histoire vraie. C’est celle d’un réfugié. Son parcours, les difficultés qu’il a enduré, ne sont pas sans rappeler ce que vivent aujourd’hui encore les milliers de réfugiés sur notre territoire. J’aimerais beaucoup pouvoir le mettre entre les mains de ceux qui pensent que c’était facile de venir chez nous, que maintenant tout va bien pour eux et qu’ils profitent impunément de notre merveilleux système pour vivre à nos frais.

Une recette de bananabread

Je pense que cet article de Laura Healthy Vegan se passe d’une longue description. J’adore le banana bread. Je suis toujours prête à tester une nouvelle recette ! J’ai d’ailleurs expérimenté hier un bananabread à la noisette. Il est probable que je vous en parle sur Instagram.

Banana bread vanille, coco & pépites chocolat (vegan, sans gluten)

Si on arrêter d’interpréter ?

Un article plus que bienvenue sur l’interprétation de  Glam & Conscious. J’ai beau avoir lu Les 4 accords toltèques, je suis retombée dans le travers. On m’envoie un message et je me dis qu’on se moque de moi et qu’on invente une énième excuse pour ne pas me dire la vérité. Mais finalement, peut-être que j’interprète et que je n’ai qu’à aller parler à la personne directement.

99 red balloons : et si on arrêtait d’interpréter ?

Un agenda effaçable

Je suis actuellement en pleine recherche d’un nouvel outil pour m’organiser. J’ai lu l’article de Sophie (ma conscience écolo) sur un agenda effaçable. Une alternative intéressante pour ne pas racheter sans cesse des carnets en papier. Je ne sais pas cependant si je sauterais le pas. Cet article est vraiment bien fait car il pose le pour et le contre de cet achat quand on est à la recherche d’alternatives écologiques.
J’aime beaucoup le principe du bullet journal, mais j’ai un peu relâché car je trouve le mien moche. Je ne suis pas douée pour dessiner… J’ai essayé le découpage et le collage et c’était un peu mieux, mais j’ai toujours une frustration par rapport à ceux que je vois sur les réseaux sociaux. Bref, je n’ai pas encore trouvé un bullet journal avec déjà des choses prêtes qui me correspondent (si les collections sont réparties n’importe où dans le carnet, ça me dérange parce que je me dis que je vais devoir fouiller pour toutes les trouver) et qui soient aussi en papier recyclé si possible. Vous avez des idées ?

Ceci n’est pas de la végéphobie

Un article très intéressant d’Ophélie Véron (comme tous ces articles que je vous encourage à découvrir) sur la végéphobie et la veggie pride. Je participe à cet événement (je dois toujours vous monter la vidéo… hum hum) car je ne ressens pas trop la revendication fierté végane , mais plus le côté marche pour les animaux et l’abolition des abattoirs. Cet article m’a aidé à comprendre le vaste débat autour de la question du terme végéphobie et peut-être qu’il faudrait effectivement changer le nom de cette manifestation.

Ceci n’est pas de la végéphobie

Vers le minimalisme

J’essaie toujours de m’orienter vers davantage de minimalisme. J’ai surtout un gros problème avec le côté « refuser » pour les cadeaux de la famille. C’est dur de dire à sa petite sœur de 10 ans que ses animaux en sequins sont adorables mais encombrent ma maison… J’aime beaucoup suivre Natasha du blog Les Echos verts et cet article en étapes sur le minimalisme est intéressant pour découvrir le principe mais aussi bien se remettre en tête les principes.

enquête Diplomeo

Une enquête sur les 18-25 ans : tous futurs « veggie » ?

Le sondage de Diplomeo auprès de 3 435 jeunes entre 18 et 25 ans autour de l’alimentation révèlent que 11 % sont pesco-végétariens, végétariens ou véganes et 10 % de ceux qui ne le sont pas envisagent de le devenir. La première raison de ce choix ? Les animaux à 54 % ! L’environnement et la santé suivent, mais c’est vraiment encourageant de se dire que c’est surtout une prise de conscience de la souffrance animale qui motive le changement alimentaire. C’est cette raison principale qui fait poursuivre dans la durée.

Des enjeux de communication

En général, pour des raisons de santé, on peut abandonner en cours de route. 80 % des véganes remangeraient de la viande… (Je ne retrouve plus la source, mais je l’avais entendu à une conférence de Tobbias Leenaert) Il ne faut pas négliger l’accompagnement et la bienveillance nécessaire des plus « vieux » véganes. On oublie vite les difficultés que nous avons pu éprouver tellement notre mode de vie et notre engagement nous semble naturel aujourd’hui.
Cette étude montre également que nous avons des progrès à faire pour faire évoluer l’image du repas traditionnel avec la viande, que les alternatives doivent se développer et que l’on doit les faire découvrir dans les cantines par exemple. 67 % estiment ne pas pouvoir se passer de viande au quotidien. 25 % estiment que c’est trop contraignant au quotidien alors que 80 % des veggies disent le contraire. Comme quoi, il faudrait sans doute aussi mieux communiquer sur ce point.

Un article sur les cachalots et notre rapport au monde sauvage

Certains l’ont peut-être vu sur ma page Facebook. J’ai adoré cette interview de François Sarano dans Libération (même si je suis pour l’abolition de l’exploitation animale et non une exploitation raisonnée comme il le suggère). On y apprend plein de choses sur les cachalots, mais aussi sur l’importance de la préservation des espèces et pas dans un zoo ! Il peut paraître un peu long au premier abord, mais cet article se dévore.

Deux vidéos

Et pour finir deux vidéos qui n’ont aucun rapport l’une avec l’autre. La première est la présentation des cookies Healthy Lalou par Sweet and Sour. Je vous en avais moi-même parlé ici.

La seconde s’intéresse à la pilule et à ses évolutions dans l’avenir. Cette chaîne vulgarise le savoir scientifique et c’est vraiment intéressant !

Et vous, quels sont vos coups de cœur ? Aviez-vous lu certains des miens ?

Cuisine végane/ Sucrées

Des cookies violets ? Mais comment est-ce possible ? La magie d’une coloration naturelle grâce à un légume bien de chez moi. Voici la recette des cookies choco betterave !

cookies vegane choco betteraves

 

Ayant eu une grosse quantité de betteraves offerte, j’ai cherché différentes recettes pour les écouler. J’avais déjà mes cupcakes à la betterave et aux cranberries, j’avais déjà testé le houmous à la betterave, les salades avec de la betterave et des noix… On m’avait parlé d’un brownie à la betterave qui était délicieux. Chocolat… betterave… Et si je testais les cookies ?

Les cookies et moi, c’est une longue histoire d’amour. Je vous en ai parlé dans mon article sur les cookies tout chocolat. Je ne vais donc pas m’étendre sur le sujet. Mais voilà, ces biscuits sont ma première passion culinaire !

 

Lire la suite…

Actus & livres/ Projets

Marine Cottet crée sa marque de cookies véganes : Les cookies de Lalou. Leur particularité ? Ils sont faits à base de pois-chiches ! Une recette végane et saine pour des cookies délicieux, garantis sans goût de légumineuses. A la tonka, tout chocolat ou au thé matcha et cranberries, il y a de quoi se régaler pour cette première gamme.

Cookies véganes en forme de coeur

Je suis tombée amoureuse des photos du profil instagram Healthy Lalou. C’est ainsi que j’ai découvert le crowdfunding pour soutenir cette marque végane naissante. Je ne l’ai pas encore goûté, mais 400 cookies ont été dévoré au SMMMILE ! Je pense que c’est plutôt bon signe.

Après avoir discuté avec Marine Cottet, co-fondatrice de la marque avec Séverin, j’ai encore plus envie de les déguster. On sent tout l’amour qu’elle porte aux choix des matières premières et à la création de ces biscuits sains, gourmands et sans gluten. Elle s’engage même avec du cacao issu du commerce équitable, des matières premières autant que possible en vrac et beaucoup de projets en tête pour valoriser les co-produit comme le jus de pois chiche (la fameuse aquafaba) restant après la cuisson.

Je vous laisse découvrir ce projet, à soutenir sur ulule (les contreparties valent le coup !) avec Marine.

Lire la suite…

Produits testés/ Recettes pour la peau/ Végane au quotidien

Quand on décide de graver sa peau pour la vie, il y a une multitude de choix qui s’offrent à nous. Outre le dessin, les couleurs ou non, la zone du tatouage, l’artiste… se pose également la question des tests sur les animaux et des produits animaux dans les encres et autres produits utilisés. Petit retour sur mon expérience avec deux tatouages réalisés dans deux salons différents.

tatouage végane comment et pourquoi

 

Je vous présente dans l’article mon expérience personnelle avec quelques liens pour plus de références pour les encres et soins véganes.

Pourquoi faire un tatouage ?

Pourquoi être vigilant.e.s sur les produits utilisés ?

Est-ce que ça fait mal ?

Comment se soigner après le tatouage végane ?

Ma réaction allergique

Lire la suite…

Actus & livres/ Autres livres

Découvrez Pouiki, un livre pour enfant joliment illustré. Pour faire découvrir en douceur la réalité de l’élevage, mais aussi montrer qu’une autre voie est possible, cet album est idéal.

Je vous avais parlé de Pouiki au moment du crowdfunding de son autrice Stéphanie Valentin. Vous pouvez y retrouver une interview qui explique la genèse du projet et son objectif.

J’ai offert Pouiki à ma sœur âgée de 10 ans et à ma nièce de six ans. J’ai eu un retour très positif de ma sœur (je n’en ai pas reparlé avec ma nièce). Elle est végétarienne et était donc déjà sensibilisée au sujet. Je pense que c’était surtout l’occasion de mettre des mots sur ce qui se passe en élevage. Même si elle savait en gros ce qui s’y passait, je n’avais jamais parlé avec elle en détails.

Lire la suite…