Livres/ Magazines véganes et green/ Projets/ Vie végane

Carrot Invaders : un nouveau magazine végane

Un nouveau magazine végane débarque en 2016 : Carrot Invaders ! Il promet d’être fun avec sa mascotte Capitaine Fânes, la carotte, et très riche en contenus. Rencontre avec Catherine Vaglica, à l’origine de ce projet Suisse.

carrot invaders

Un courant de vert (UCV) : Comment est né l’idée de créer le magazine végane Carrot Invaders ?

Catherine VaglicaCatherine Vaglica (CV) : Je suis devenue végétarienne à Noël 2014 et je cherchais de la documentation. Je ne trouvais que des recettes, pas de magazine. Mes études étant orientée vers le marketing et la création d’entreprises, j’ai eu envie de me lancer. J’ai d’abord réaliser un sondage et j’ai pu constater qu’il y avait énormément d’attente pour un magazine végane, surtout chez les 18-30 ans et les femmes. ça me fait même peur ! Peut-être que Carrot Invaders ne ressemblera pas à la vision que certains ont du véganisme. Nous allons faire de notre mieux !

UCV : Justement, quels vont être les contenus de ce magazine ?

CV : Notre magazine ne sera pas là pour démoraliser avec des images chocs. Nous voulons Capitaine Fânesqu’il y ait des rubriques de détente, d’actualités, des recettes, des interview d’associations et de personnes véganes, des articles sur la santé, la philosophie, les livres, une rubrique avec les questions des lecteurs… Nous voulons parler d’un maximum de choses, de la vie quotidienne d’un végane et de donner envie à tout le monde de lire ce magazine, même les omnivores. Le véganisme n’est pas assez connu, notre objectif est aussi de sensibiliser. Attention, nous ne sommes pas welfaristes pour autant ! Nous voulons donner la possibilité de comprendre l’engagement végane. Nous proposerons aussi, chaque mois, une conversation skype avec l’équipe pour que les lecteurs proposent des sujets, nous connaissent…

UCV : Où pourra-t-on trouver ce mensuel ?

CV : Nous allons faire une version  imprimée sur papier recyclé  qui sera vendu en kiosk, à Un Monde Vegan et chez d’autres partenaires. Il sera aussi disponible en ligne. Il nous faut tout d’abord réunir les fonds suffisants pour lancer l’impression. Il faut 4 000 € pour 1 000 exemplaires. A partir de février, nous allons lancer une campagne de financement participatif avec Ulule, cela permettra de faire une pré-commande du magazine que nous sortirons fin 2016.

UCV : Combien y a-t-il de personnes pour donner vie à Carrot Invaders ?

CV : Nous sommes 31 dans l’équipe, tous bénévoles, âgés de 18 à 35 ans. Cinq graphistes, un rédacteur en chef qui a de l’expérience dans le domaine, 18 rédacteurs-trices, un webmaster, une community manager et sept photographes. Nous prenons tous beaucoup de plaisir à faire le magazine.

L'equipe carrot invaders

UCV : Parlons de la naissance de la mascotte du magazine, Capitaine Fânes.

CV : C’est toute une histoire ! (rire) Nous travaillons dans une ambiance cool, un peu hippie et nous avons un humour assez décalé. Comme on parlait de l’égalité des sexes, je voulais appeler la mascotte clitonis. Mais on a finalement joué autour de l’univers des mangas avec Capitaine Fânes. Nous ne voulions pas quelque chose de sérieux, comme pour le nom du magazine qui a été très long à choisir !

Retrouvez Carrot Invaders sur Facebook, Twitter et sur carrot-invaders.com, une newsletter vous permet d’être informé de l’avancé du projet.
Le magazine est à la recherche de partenariat, n’hésitez pas à les contacter.
La campagne Ulule pour participer au financement du magazine est lancée ! Cliquez ici.

4 Comments

  • Reply
    Mathilde
    20 janvier 2016 at 13 h 40 min
    Bonne idée ce magazine , je m’empresserai de l’acheter dès sa sortie! Merci pour le partage .
    • Reply
      Gwen
      20 janvier 2016 at 22 h 19 min
      Merci pour votre message ! A bientôt !
  • Reply
    Suny
    19 janvier 2016 at 15 h 16 min
    Géniaaaal ! J’ai hâte que ce magazine sort, pour voir ce que ça donne !
    • Reply
      Gwen
      19 janvier 2016 at 15 h 54 min
      😉 Et il y a un autre projet de mag pour 2016, j’en parle bientôt aussi !

    Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :